Figaro-Alain---Merci-pour-ces-30-ans-Basse-Def

Figaro 3

Tous à armes égales, sur des bateaux strictement identiques 

Un circuit de course au large à armes égales

Après des années de régates à bord de Half Toners, véritables laboratoires technologiques rendant la maîtrise des coûts et l’équité sportive quasi impossibles, l’idée d’un championnat de course au large à armes égales a germé dans les esprits des marins. 

Ainsi est né, sous la plume des architectes Berret et Finot et dans les chantiers Bénéteau, le Figaro Bénéteau premier du nom et dans son sillage l’association regroupant skippers, propriétaires et organisateurs, la Classe Figaro Bénéteau (association loi 1901).

A bord de ce voilier monotype, des générations de navigateurs se sont succédées, faisant du circuit Figaro Bénéteau un modèle unique en son genre.

Le Figaro Bénéteau 3, modernité, fiabilité et performance

En 2003, l’arrivée du Figaro Bénéteau 2 fut un nouveau départ pour la série. Ce bateau, pensé par et pour les solitaires, a bénéficié d’une sacrée cote auprès de ces derniers, qui chaque année, se sont affrontés lors de nombreuses épreuves corsées.

Le Figaro Bénéteau 2 a fait le bonheur des skippers professionnels qui voulaient mordre dans le Championnat de France Elite de Course au Large ou des amateurs qui souhaitaient tenter leur chance le temps d’une Solitaire ou d’une course océanique.

Après 15 années de bons et loyaux services, le Figaro Bénéteau 2 cède sa place, en 2019, au Figaro Bénéteau 3 sur le circuit Figaro Bénéteau. Véritable révolution dans le monde de la course au large, il est le premier monocoque monotype à foils de série au monde.

Pour en savoir plus le site de la classe : https://www.classefigarobeneteau.fr/fr/le-figaro-beneteau-3

Galerie photo

Figaro sans déco
banniere-bas-de-page-concept