Everial

Du match partout !

Après plus de 24 heures de course sur la DRHEAM-CUP/GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE, la régate fait rage dans toutes les classes, éparpillées entre Mer Celtique, Wolf Rock et côtes Sud de l’Angleterre. Les premiers sont attendus dès mardi matin à La Trinité-sur-Mer, reste à savoir dans quel ordre.

Les 24 premières heures de la DRHEAM-CUP/GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE promettaient des conditions assez variées, les fichiers météo n’ont pas menti : après une entame piano dimanche en Rade de Cherbourg-en-Cotentin, la traversée de la Manche s’est faite dans le brouillard et sous la pluie, avant, une fois la marque de West Shambles laissée à bâbord, une belle descente nocturne au portant le long des côtes anglaises et un lever du soleil qui valait le détour, si l’on en croit les photos et vidéos postées par de nombreux concurrents lundi matin.

Après plus d’un jour de course, force est de constater que les 94 solitaires, duos et équipages en lice avaient à cœur de régater, tant la compétition est particulièrement intense dans toutes les classes. Du côté des plus grands bateaux, les Ultimes, lancés sur un parcours de 750 milles, ils ont atteint en début d’après-midi de lundi le point le plus au nord de leur périple, situé en Mer Celtique, dans du vent très mou, ce qui a occasionné un resserrement du trio. Passé en tête, le Maxi Edmond de Rothschild (Franck Cammas/Charles Caudrelier) était talonné par Sodebo Ultim 3 (Thomas Coville), tandis qu’Actual leader (Yves Le Blevec) suivait à seulement 5 milles.

L’enjeu de la seconde partie de course ? Sortir au plus vite de la bulle anticyclonique pour récupérer un flux de nord-est d’une quinzaine de nœuds qui devrait propulser les trois maxi-trimarans pleine balle vers la marque DRHEAM-CUP (située à 45 milles dans l’ouest d’Ouessant), la Chaussée de Sein, puis le plateau Rochebonne, au large de la Vendée, avant un dernier bord vers La Trinité-sur-Mer où ils sont attendus mardi matin. Dans quel ordre ? Suspense…

Situation assez similaire sur la DRHEAM-CUP 700 pour les Multi50 (parcours de 615 milles), qui sont allés chercher le même waypoint en Mer Celtique que les Ultimes, franchi en tête sur le coup de 15h30 par Solidaires en Peloton-ARSEP (Thibaut Vauchel-Camus) devant Leyton (Arthur Le Vaillant), pointé à environ 7 milles, et Ciela Village (Erwan Le Roux). Là encore, l’objectif est d’échapper aux fourches caudines des hautes pressions pour filer au reaching bâbord amure vers La Trinité-sur-Mer (ils ne passent pas par Rochebonne) où ils devraient arriver à peur près en même temps que les Ultimes.

Sur le parcours de 550 milles de la DRHEAM-CUP 700 (Class 40, Multi 2000 et le seul Open Grands Monocoques en lice, Formatives Network, le « Cigare Rouge » de Jean-Marie Patier), la course offre pour l’instant un formidable duel en tête des Class40, entre Crédit Mutuel, le plan Raison de Ian Lipinski (vainqueur de la dernière Transat Jacques Vabre), et le tout dernier Mach 40.4 sorti de chantier (mi-juin), Palanad 3 (qui appartient à Olivier Magré), mené sur cette course par son constructeur, Nicolas Groleau (chantier JPS), et son architecte, Sam Manuard. Une dizaine de milles derrière, même duel acharné entre Everial (Stan Thuret) et Lamotte-Module Création (Luke Berry). En Multi 2000, c’est l’équipage 100% handi de Team Vent Debout (Fabrice Payen) qui fait la course en tête, talonné par le nouveau TS5 Guyader/Mext de Christian Guyader. Les premiers de ces deux flottes devraient en finir mardi après-midi.

Enfin sur le parcours de la DRHEAM-CUP 400, si Amanjowo (Sébastien Harinkouck), déjà vainqueur en 2018, fait un impressionnant cavalier seul en tête de la flotte IRC équipage, la régate fait rage en Figaro et en IRC double. En Figaro solitaire, les deux premiers de la dernière Solo Maître CoQ, Sam Goodchild et Tom Laperche (qui s’était imposé), confirment leur très bonne forme actuelle, puisqu’ils ont franchi Wolf Rock en tête vers 15h, sauf que cette fois, c’est l’Anglais sur Leyton qui a devancé le skipper de Bretagne CMB Espoir, avec à leurs trousses Gildas Mahé (Breizh Cola), Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) et Alexis Loison (Région Normandie). A leur programme : un empannage à caler, avant de descendre sous spi dans du vent de nord-est vers la prochaine marque, la bouée DRHEAM-CUP, la Chaussée de Sein puis La Trinité-sur-Mer, que le vainqueur pourrait rallier en début de soirée mardi.

En Figaro double, Pierre Leboucher/Benoît Mariette (Guyot Environnement) et Tom Dolan/François Jambou (Smurfit Kappa) ont passé Wolf Rock collés l’un à l’autre vers 16h, marque de passage que s’apprêtait à franchir moins d’une heure plus tard le premier IRC double, Raging Bee, avec à son bord un duo 100% cherbourgeois Pierrick Letouzé/Arthur Richer. Enfin en yachts classiques, la soirée de lundi s’annonce longue pour le leader Faiaoahe (Rémy Guérin) et Le Loup Rouge (Pierre Le Goupil), qui ne devraient pas échapper aux petits airs de la Baie de Plymouth.

Photo : Everial