image002

Jacques Civilise

Passion et innovation

Créateur de LA DRHEAM-CUP, Jacques Civilise a eu un parcours personnel et professionnel atypique. Né à Pointe-à-Pitre en 1946, il débarque à Paris à l’âge de 7 ans avec ses parents et ses trois frère et sœurs, un «choc et un déracinement» pour celui qui aime à dire qu’il est «né les pieds dans l’eau».
La mer, il la redécouvre à Cherbourg où réside son oncle, officier de la Marine Nationale, et où il passe toutes ses vacances d’enfance et d’adolescence. «J’ai appris à nager plage Napoléon et, vers 16 ans, j’ai découvert le bateau à l’École de Voile de Cherbourg ». 

Le virus est contracté et depuis ses premiers bords tirés en Manche, Jacques Civilise n’a eu de cesse de naviguer et de régater, le long des côtes ou au large. Il passe à la fin des années 80 de Cherbourg à La Trinité- sur-Mer, devenue au hasard d’une escale, son nouveau port d’attache, son cœur balançant aujourd’hui entre Morbihan et Cotentin. Clin d’œil du destin, la deuxième édition de la DRHEAM-CUP a relié La Trinité-sur-Mer à… Cherbourg-en-Cotentin, la troisième ira dans le sens inverse ! «C’est l’occasion pour moi de rendre à Cherbourg tout le bonheur que la ville m’a donné pendant mes années de jeunesse », confesse Jacques Civilise. 

Toutes ces années ont façonné cet autodidacte, marié et père de famille dès 21 ans (l’âge adulte à l’époque), entré à la fin des années 60 chez Renault où il a gravi les échelons grâce à sa capacité à analyser et à proposer. « J’avais été détecté comme un « jeune à potentiel », ce qui m’a permis de suivre en interne des formations très complètes pendant plusieurs années, en droit, finances, management, psychologie, commerce international…». Un parcours atypique qui mènera Jacques Civilise jusqu’à la direction des programmes d’innovations de l’entreprise, avec carte blanche pour les mener à bien. « Je manageais tout comme un marin en course : on me donnait la destination, mais je définissais librement mes équipages, la route, la stratégie, de manière « vraiment » coopérative. » 

Attaché aux relations humaines dans l’entreprise et ses partenaires comme levier majeur de la performance, il en fait une spécialité et crée son propre cabinet de Conseil en Innovation, au sein duquel il modélise une démarche de management baptisée DRHEAM (Développement des Relations Humaines et Applications Management), qu’il met au service de Renault en premier lieu, mais également de clients prestigieux comme Bouygues Immobilier, Rhodia, France Télécom, Michelin, DCNS et… Le Défi Areva, défi français sur la Coupe de l’America 2003/2004. 

Au terme de cette riche carrière de «capitaine d’innovations», Jacques Civilise, pas rassasié et toujours aussi passionné de voile, décide de créer la course de ses rêves, la bien-nommée DRHEAM-CUP, désormais également OPEN DE FRANCE DE COURSE AU LARGE.

 

banniere-bas-de-page-concept