DE LA MANCHE À L’ATLANTIQUE

Si, lors de la première édition en 2016, La DRHEAM-CUP / GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE a rallié le port de Roscoff depuis celui de La Trinité-sur-Mer, en 2018, la flotte a mis les voiles, direction Le Cotentin et la ville de Cherbourg qui a accueilli l’arrivée des 76 participants de la 2ème édition.
Depuis 2020, la liaison se fait désormais entre La Manche et Le Morbihan puisque les concurrents de la DRHEAM-CUP / GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE, prennent leur élan de Cherbourg-en-Cotentin pour une arrivée jugée à La Trinité-sur-Mer. Prochain rendez-vous en juillet 2022 !

Flashback 3ème édition 2020

40 équipages lors de la première édition en 2016, remportée en temps réel par Lalou Roucayrol sur le Multi50 Arkema, 76 deux ans plus tard, dont 55 des 123 futurs participants à la Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2018, et des vainqueurs aussi prestigieux que Sam Davies en Imoca, Charlie Capelle en Multi 2000, Thibaut Vauchel-Camus en Multi50 ou Yoann Richomme en Class40, la DRHEAM-CUP/GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE est encore montée en puissance lors de sa troisième édition en 2020. 

Première course multi-classes organisée en France après le confinement, elle a en effet attiré 95 équipages, trop heureux de pouvoir retrouver, même dans un contexte sanitaire rendant impossible l’organisation d’un village, l’ambiance si particulière de ces rendez-vous : « On ne peut que remercier l’organisateur et la Ville de Cherbourg-en-Cotentin de nous offrir cette occasion de gouter de nouveau au stress des veilles de départ, avec les contrôles sécu, l’analyse des fichiers météo, et de retrouver tous nos camarades de jeu. C’est vraiment agréable de se retrouver sur les pontons, on mesure tout le travail qui a été fait pour que cette course ait lieu. On va enfin régater, nos bateaux sont faits pour ça », résumait à la veille du coup de canon Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton-ARSEP).

Pour cette troisième édition, Jacques Civilise a de nouveau innové en imaginant trois parcours, pour tenir compte des différences de vitesses des bateaux : le parcours dit DC 400 (IRC, Osiris, Mini 6.50, Multi 2000, Yachts classiques et Figaro Bénéteau 3, conviés à la fête pour la première fois), le parcours dit DC700 (Multi50, Imoca, Class40 et grands monocoques) et le parcours dit DC 1100 conçu sur mesure pour les Ultimes. Et si les conditions météo l’ont conduit à réduire les deux derniers (finalement de 550 milles et 750 milles), cette DRHEAM-CUP/GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE aura donné lieu dans chaque série à des régates au couteau, qui, au final, auront récompensé le talent et la diversité.

Premier arrivé sur la ligne à La Trinité-sur-Mer, le Maxi Edmond de Rothschild, mené par le tandem Franck Cammas/Charles Caudrelier, a ainsi accroché pour la première fois la DRHEAM-CUP/GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE à son tableau de chasse après un peu moins de deux jours (18,64 nœuds de vitesse moyenne réelle), tandis qu’en Multi50, Solidaires en Peloton-ARSEP s’est offert un joli doublé, tout comme Charlie Capelle en Multi 2000 sur A Capella Proludic qui l’a effet emporté en temps compensé, la victoire en temps réel revenant à l’équipage 100% handi de Team Vent Debout (Fabrice Payen). Du côté des monocoques, la bataille aura été acharnée en Figaro Beneteau 3, avec à l’arrivée une première grande victoire pour l’Anglais Sam Goodchild sur Leyton, mais également en Class40 – victoire de Crédit Mutuel (Ian Lipinski) – et en IRC, Expresso (Guy Claeys/Luce Molinier) s’étant imposé en double, Lann Aël 2 (Didier Gaudoux) en équipage.

Tous les podiums (en temps réel)

DRHEAM-CUP 1100-Ultimes (750 milles) : 

Maxi Edmond de Rothschild (Franck Cammas/Charles Caudrelier) 1 jour 21 heures 30 minutes et 33 secondes  Sodebo Ultim 3 (Thomas Coville) 1 jour 23 heures 27 minutes et 53 secondes
Actual Leader (Yves Le Blevec) 2 jours 3 heures 25 minutes et 19 secondes 

DRHEAM-CUP 700-Multi50 (615 milles) :
Solidaires en peloton-ARSEP (Thibaut Vauchel-Camus) 2 jours 26 minutes et 24 secondes
Leyton (Arthur Le Vaillant) 2 jours 2 heures 53 minutes et 30 secondes
Ciela Village (Erwan Le Roux) 2 jours 5 heures 58 minutes et 33 secondes

DRHEAM-CUP 700-Multi 2000 (550 milles) :
Team Vent Debout (Fabrice Payen) 2 jours 9 heures 5 minutes et 19 secondes
No Limit (Yann Marilley) 2 jours 10 heures 9 minutes et 23 secondes
Jess (Gilles Buekenhout) 2 jours 10 heures 15 minutes et 46 secondes

DRHEAM-CUP 700-Class40 (550 milles) :
Crédit Mutuel (Ian Lipinski) 2 jours 9 heures 50 minutes et 58 secondes
Palanad 3 (Nicolas Groleau) 2 jours 10 heures 15 minutes et 47 secondes
Lamotte-Module Création (Luke Berry) 2 jours 12 heures 38 minutes et 5 secondes 

DRHEAM-CUP 400-Figaro solitaire (428 milles) :
Sam Goodchild (Leyton) 2 jours 2 heures 51 minutes et 40 secondes
Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) 2 jours 3 heures 36 minutes et 52 secondes
Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) 2 jours 3 heures 46 minutes et 27 secondes 

DRHEAM-CUP 400-Figaro double (428 milles) :
Pierre Leboucher et Benoît Mariette (Guyot Environnement) 2 jours 3 heures 56 minutes et 56 secondes
Tom Dolan et François Jambou (Smurfit Kappa – Concarneau Entreprendre) 2 jours 4 heures 2 minutes et 10 sec
La Chaîne de l’Espoir (Benoît Hochart/Nicolas Boidevezi) 2 jours 5 heures 5 minutes et 37 secondes 

DRHEAM-CUP 400-IRC équipage (428 milles) :
Amanjiwo (Sébastien Harinkouck) 2 jours 4 heures 7 minutes et 48 secondes
Lann Aël 2 (Didier Gaudoux) 2 jours 5 heures 56 minutes et 50 secondes
Qualiconsult (Jacques Pelletier) 2 jours 6 heures 51 minutes et 43 secondes 

DRHEAM-CUP 400-IRC double (428 milles) :
Raging-Bee (Pierrick Letouzé/Antoine Richer) 2 jours 12 heures 27 minutes et 49 secondes
Phu Cam (Philippe Viet Triem Tong/Frédéric Blanc) 2 jours 12 heures 28 minutes et 10 secondes
Leyton (Henry Bomby/Jules Salter) 2 jours 12 heures 30 minutes et 10 secondes


Flashback 2ème édition 2018
2018 : Les femmes et les bateaux neufs à l’honneur !

La deuxième édition de La DRHEAM-CUP, baptisée DRHEAM-CUP Destination Cotentin, a eu lieu du 19 au 28 juillet, avec deux parcours (736 milles pour les Multi50, Imoca, Class40, classes Rhum Mono et Multi, 428 milles pour les Multi 2000, IRC et yachts classiques) et un nouveau port d’arrivée, Cherbourg-en-Cotentin.
De 40 en 2016, ils étaient 76 deux ans plus tard à s’élancer le 23 juillet de La Trinité-sur-Mer, dont 55 des 123 futurs participants à la Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2018, pour laquelle la DRHEAM CUP était course qualificative.

Sur le parcours de 428 milles, le premier bateau à couper la ligne a été le Multi 2000 Acapella-Soreal-Proludic de Charlie Capelle, grâce à une bonne option météo. « En arrivant au DST d’Ouessant, on a considéré qu’il fallait partir dans l’est plutôt que dans l’ouest, c’était le bon choix, parce que les autres se sont fait enfermer dans une bulle. Cette victoire est une belle petite ligne en plus sur les coques d’Acapella, grâce à un équipage de jeunes remarquables, qui sont à mon avis de futurs grands », confiera Charlie Capelle.

Sur les 736 milles, la flotte aura eu le droit à un bon panaché de conditions, avec très peu de vent pendant 48 heures, une descente musclée de la Mer d’Irlande après le passage du Fastnet, pour finir par de la « pétole » en arrivant sur le Cotentin. Le Multi50 Solidaires en peloton-ARSEP (Thibaut Vauchel Camus) a bouclé en tête cet exigeant parcours, soit la première victoire du Malouin sur son trimaran mis à l’eau quelques mois plus tôt. « Ça fait carrément du bien, le jeu était super ouvert, c’était une course ambiance Figaro à faire des petits coups, gérer des passages de dorsales, jouer avec les courants et les renverses. »

En Imoca, la victoire est revenue à une femme et à une Anglaise, Sam Davies (Initiatives Cœur), qui a devancé la Franco-Allemande Isabelle Joschke (Monin), tout un symbole pour une course qui a fait de l’ouverture aux femmes une priorité. « Je suis super fière, c’est la première course que je gagne en solo en Imoca, je suis restée en tête quasiment tout le temps, j’avais en plus gagné le prologue, je ne peux pas rêver mieux ! », se réjouira la Britannique.

Enfin en Class40, comme un signe annonciateur de sa future victoire sur la Route du Rhum, Yoann Richomme (Veedol) raflera la mise sur un plan Lombard neuf mis à l’eau moins d’un mois plus tôt, ce qui lui fera dire : « Je suis le premier étonné de cette victoire, ce n’était que la cinquième navigation du bateau. J’ai énormément appris. »

Les vainqueurs 2018 (76 partants)

DRHEAM CUP 400
Multi 2000 : Acapella-Soréal-Proludic (Charlie Capelle)3j 1h 29mn 0sec
IRC Double : Hagat (Alain Duvivier) 4j 4h 23mn 33sec
IRC 1 : Amanjiwo 2 (Sébastien Harinkouck) 3j 6h 30mn 36sec
IRC 2 : FdS CAEC (Franck Ribot) 4j 4h 40mn 17sec
Yachts classiques : Haliotis de Kervilor (Patrick Perrin) 4j 5h 38mn 21sec

DRHEAM CUP 700
Multi50 : Thibaut Vauchel Camus (Solidaires en Peloton-ARSEP) 3j 19h 45mn 10sec
Imoca : Sam Davies (Initiatives Cœur) 3j 20h 14mn 3sec
Class40 : Yoann Richomme (Veedol) 4j 2h 7mn 7sec
Rhum Monocoques : Cap Au Cap Location (Wilfrid Clerton) 4j 13h 22mn 50sec
Rhum Multicoques : Jess 12 (Gilles Buekenhout) 4j 6h 34mn 42sec


Flashback 1ère édition 2016
2016 : Une course bien née !

La première édition de LA DRHEAM-CUP a eu lieu du 13 au 21 août 2016. Après un prologue remporté le samedi 13 août par Lionel Lemonchois sur son trimaran Prince de Bretagne, la grande course de 400 milles entre La Trinité-sur-Mer et Roscoff, via les îles Scilly et Wolf Rock, a été particulièrement animée. Les 40 équipages, certains en duo, ont en effet rencontré des conditions de navigation variées, avec notamment un gros coup de vent à Ouessant qui a conduit la moitié de la flotte à jeter l’éponge.

Les deux plus grands bateaux, Prince de Bretagne et Actual, ce dernier mené non pas par son skipper habituel, Yves Le Blevec, alors directeur de course, mais par Sandrine Bertho qui avait constitué un équipage 100% féminin, avaient ainsi dû rebrousser chemin. La voie était alors libre pour le Multi50 Arkema, vainqueur de cette première édition après 1 jour 6 heures 4 minutes et 36 secondes de mer.

Une victoire dont Lalou Roucayrol, entouré pour l’occasion de Karine Fauconnier, Étienne Carra et Yannick Bestaven, dira, une fois le pied- à-terre : « Je suis super content. Il y a eu entre 25 et 30 nœuds de vent, c’était assez compliqué d’avancer dans ces conditions, mais nous avons fait un joli bord de portant sous gennaker depuis Wolf Rock, ça compense ! »

Deuxième au scratch sur son Imoca Le Souffle du Nord, Thomas Ruyant se souvient : « Cette DRHEAM-CUP avait contribué à préparer mon Vendée Globe, c’est positif d’avoir une telle course à ce moment de l’année pour préparer les échéances de l’automne. Nous avions également profité de la semaine pour emmener des partenaires sur le bateau, ce genre d’épreuve sur plusieurs jours constitue le format idéal pour ces moments de partage. »

Lors de la remise des prix à Roscoff, où les 19 bateaux parvenus à couper la ligne, reçurent un accueil formidable en pleine Fête de l’Oignon, Jacques Civilise adressa des remerciements chaleureux à tous les skippers ayant accepté de participer à la première DRHEAM-CUP, mais également à tous les équipiers « car la pénurie d’équipiers explique aujourd’hui la désaffection pour pas mal de régates ».

Les classements 2016 (40 partants)

Le podium (toutes classes) :

  1. Arkema (Lalou Roucayrol)
  2. Le Souffle du Nord (Thomas Ruyant)
  3. Acapella Soreal (Charlie Capelle)

Les vainqueurs par classe
Multi50 : Arkema (Lalou Roucayrol)
Multi 2000 : Acapella Soreal (Charlie Capelle)
Class40 : Colombre XL (Massimo Juris)
Mini 6.50 : Raoul Pastèque (Romain Bolzinger)
IRC : Groupe 5 (Patrice Carpentier)
IRC 1 : Team Vendée 192-Les Parrains (Benjamin Dutreux)
IRC 2 : Fleur du Sud (Patrick Molitor)
IRC Double : Groupe 5 (Patrice Carpentier)